Mission + orientations

[ English follows ]

MÉDIANE
Adjectif et substantif féminins.
Étymologie : emprunt au latin impérial medianus, « du milieu »;
du latin classique medium, « milieu » (source : Antidote).

Les changements climatiques se produisant à grande vitesse et affectant tous les écosystèmes de la planète pointent vers l’importance de former des alliances pour répondre aux multiples effets locaux et globaux.

La Chaire MÉDIANE est une recherche-création, une approche de la création en milieu universitaire qui s’appuie sur une relation innovante entre théorie et pratique. La Chaire développe une « aire relationnelle » permettant aux artistes, scientifiques et communautés urbaines d’échanger à propos des phénomènes propres aux changements climatiques. Cette approche souhaite mutualiser les intérêts et habiletés de chacun.e en ce qui concerne cette problématique de climats changeants. La Chaire propose ainsi un espace de création et de dialogue pour favoriser la circulation d’idées et d’actions entre arts, sciences et collectivités.

Pour ce faire, la Chaire explore, de manière artistique et dans l’espace public, les données du programme de recherche SmartForests piloté à l’Université du Québec à Montréal par l’écologiste forestier Daniel Kneeshaw, un réseau scientifique pancanadien documentant les variations climatiques des eaux, des sols et des forêts au Canada. Concrètement, l’exploration repose sur un partage de pratiques entre les deux programmes de recherche. De plus, les communautés d’accueil sont invitées à partager leur expérience des installations et les voies d’action qu’elles peuvent inspirer.

ENGAGEMENT

Les propositions de la Chaire MÉDIANE cherchent à susciter des rapprochements entre champs de recherche, milieux physiques et plateformes collectives. Les propositions sont à la fois scientifiquement valides, artistiquement approfondies, inclusives des communautés et fondées sur l’expérimentation et le dialogue.

La Chaire développe une nouvelle approche « écotechnologique » de la recherche-création. Le préfixe « éco » rassemble l’écologie et l’économie; le mot « technologie » active les relations lointaines et proches entre humains, machines et milieux physiques. L’approche écotechnologique développe ainsi un « équipement » théorique et pratique en structuration continue et dynamique avec données, champs, actants, philosophies, situations, matérialités et techniques. Les milieux physiques et les technologies entrent en résonance l’un avec l’autre, selon les situations collectives, politiques et culturelles de la relation. Le défi de la Chaire est donc de développer une écotechnologie de pratiques qui soit à la fois différentielle et rassembleuse grâce aux collaborations entre les arts, les sciences et les collectivités. 

Cette approche est en complémentarité avec les principes déjà connus de réduction, de réemploi, de recyclage et de valorisation des matériaux (3RV). À cet égard, la Chaire propose des installations publiques qui accueillent plusieurs activités complémentaires. De plus, la Chaire souhaite produire des chartes de cycle de vie des matériaux utilisés. Sous certaines modalités qui restent à définir, la Chaire partagera parfois ses infrastructures technologiques avec les membres-chercheur.e.s, professeur.e.s et étudiant.e.s, de Hexagram, le réseau de recherche-création en arts, cultures et technologies. Certains des appareils utilisés par la Chaire sont manufacturés directement à Montréal. Le choix des structures d’échafaudages pour réaliser les installations artistiques repose sur leur modularité et flexibilité d’emploi. Ces structures permettent la co-construction d’espaces éphémères avec les communautés d’accueil, et ce, sans produire de déchets. La conception et la location des échafaudages se font auprès de corps de métiers spécialisés, contribuant à la sécurité des installations et à la reconnaissance des expertises.

ORIENTATIONS

La transmission habituellement unidirectionnelle de la recherche universitaire est réorientée pour développer l’approche écotechnologique de la Chaire, selon trois grandes thématiques entrelacées. Créer, réfléchir et agir avec :

les dynamiques de la forêt ;
les pratiques technologiques en arts et en sciences ;
les collectivités participantes.

La Chaire produit et présente chaque année une installation en milieu urbain durant la période estivale (2021-2024), de même qu’une série d’activités complémentaires menées pendant l’année.

Les installations artistiques sont l’expression sensible des données scientifiques de la recherche portant sur les forêts, par l’agencement entre le développement logiciel sur mesure, les équipements vidéo, les lumières DEL, l’audio, les capteurs et les structures d’échafaudages louées. L’intégration au site choisi est modulée en fonction de chaque « aire relationnelle » servant à tisser une relation participative entre les partenaires (y compris technologiques), les publics, la spatialité et la temporalité de l’installation et le quartier.

ENGLISH

MÉDIANE
Feminine adjective and noun. Etymology: borrowing from imperial Latin medianus, « from the middle » ; from classical Latin medium, « middle » (source: Antidote).

Climate changes occurring at ever-increasing speed are affecting all ecosystems on the planet and this points to the importance of forming alliances to respond to their multiple local and global effects.

The MÉDIANE Chair is a research-creation, an approach to creation in a university environment that is based on an innovative relationship between theory and practice. The Chair develops « relational zones” for artists, scientists and urban communities to discuss phenomena about climate change. This approach aims to combine the interests and abilities of each person with regard to changing climates. The Chair offers a space for creation and dialogue to promote the circulation of ideas and actions between the arts, sciences and communities.

To do this, the Chair explores, artistically and in a public space, data from the SmartForests research program led at the University of Quebec in Montreal by forest ecologist Daniel Kneeshaw, a pan-Canadian scientific network documenting climate variations on the waters, soils and forests of Canada. Concretely, the exploration is based on the sharing of practices between the two research programs. In addition, the host communities are invited to share their experience of the art installations and the actions they can inspire.

COMMITMENT

The MÉDIANE Chair’s proposals seek to create links between fields of research, physical environments and citizen platforms. Proposals are scientifically valid, artistically compelling and inclusive of communities, based on experimentation and dialogue.

The Chair is developing a new “eco-technological” approach to research-creation. The prefix « eco » brings together ecology and economy; the word « technology » activates the distant and close relations between humans, machines and physical environments. The eco-technological approach thus develops a theoretical and practical « equipment » in continuous and dynamic structuring with data, fields, actors, philosophies, situations, materialities and techniques. Physical environments and technologies resonate with each other, depending on the collective, political and cultural situations of the relationship. The challenge for the Chair is therefore to develop ecotechnologies of practice that are both differential and unifying, thanks to collaborations between the arts, sciences and communities.

This approach complements the already known principles of reduction, reuse, recycling and valorisation of materials (3RV). In this regard, the Chair offers public installations which can accommodate several complementary activities. In addition, the Chair wishes to produce life cycle charters for the materials of the artworks. The Chair will share technological infrastructures with the researchers, professors and students, of Hexagram, the research-creation network in arts, cultures and technologies. Some of the devices used by the Chair are manufactured directly in Montreal. The choice of scaffolding structures for creating artistic installations is based on their modularity and flexibility of use. These structures allow the co-construction of ephemeral spaces with the host communities, without producing waste. The design and rental of scaffolding is carried out with specialized trades, contributing to the safety of the installations and the recognition of expertise.

ORIENTATIONS

The usually unidirectional transmission of university research is reoriented to develop the ecotechnological approach of the Chair, according to three main intertwined themes, to create, reflect and act with:

forest dynamics
technological practices in the arts and sciences
participating communities

The Chair produces and presents each year an installation in an urban environment during the summer period (2021-2024), as well as a series of complementary activities carried out during the year.
Art installations become the sensitive expression of scientific data from forest-related research, through the arrangement of custom software development, video equipment, LED lights, audio, sensors and the rented scaffolding structures. Integration into the chosen site is modulated according to each « relational zone”, to forge a participatory relationship between partners (including technological ones), participants, the spatiality and temporality of the installation and the neighborhood.